La sénégalaise Manina est la grande gagnante de KOIFFURE KITOKO 2017

La sénégalaise Manina est la grande gagnante de KOIFFURE KITOKO 2017

La finale de la saison 2 du concours de coiffure « KOIFFURE KITOKO » s’est déroulé vendredi 05 mai 2017 sur A+, la chaine du divertissement du groupe canal +.Elle a été présenté par l’ivoirienne Emma Lohoues (actrice dans villa karayib). Pendant huit semaines, des candidats venus de pays différents (Cameroun, Gabon, Cote d’ivoire, Burkina Faso, Sénégal, Benin, République démocratique du Congo, Togo) se sont affrontés sur des épreuves techniques et artistiques sous l’œil vigilant d’un jury d’experts composé de Guillaume Kouassi (professeur de coiffure), Awa Sanoko (mannequin international), Igor Mpiana (coiffeur de star).

Après des semaines de compétitions pendant lesquelles les candidats ont eu à proposer des coiffures aussi originales que possible, il ne restait plus que deux finalistes : Manina (30 ans, Sénégal) et Alphonse (34 ans, Togo). Les deux candidats se sont affrontés sur des épreuves techniques et artistiques « spécial mariage ». Après délibération du jury, Manina remporte le concours. À la troisième place nous avons le camerounais Henri qui remporte 500.000 FCFA, à la deuxième place vient Alphonse remportant 1 million de FCFA et à la première place nous avons Manina qui a 5 millions de FCFA. Elle remporte le trophée de Koiffure Kitoko et est titrée meilleure coiffeuse du continent. Toutes nos félicitations à la sénégalaise Manina et vive la coiffure africaine !

La révolution est en marche


ABOUT THE AUTHOR

Serge Noumba

Je suis un jeune camerounais passioné d'art, musique, cinéma, peinture, litterature, mode... Tout y ait. Ne cherchez plus loin car vous trouverez tout dans mon coin"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Douala - Yaoundé, Cameroun
Tel: (237) 666 908 319 | 695 394 538 | 675 767 895
Email: info@madeinmboa.net

Made in MBOA

Le Cameroun, par la promotion de la Qualité. Ô MBOA, la révolution est en marche.