Manu Dibango et Kareyce Fotso invités au Festival Nuits d’Afrique

Manu Dibango et Kareyce Fotso invités au Festival Nuits d'Afrique

Rendu à sa 30e édition, le festival nuits d’Afrique vibrera aux mélodies envoûtantes de deux virtuoses de la musique Camerounaise. En effet deux grandes figures du terroir y sont invitées. Du 12 au 24 juillet prochain, ils pourront éblouir le public canadien avec leurs mélodies rythmées par les instruments d’ici et d’ailleurs. Lui, c’est un virtuose du saxophone et elle s’est fait connaitre avec des titres comme « Pacler française », « Lomdieu », « Mayole », « Messa ». Vous l’avez deviné, il s’agit bien de Manu Dibango et Kareyce Fotso.

Rendue à sa première participation, Kareyce Fotso a su envoûter les promoteurs de sa voix qu’ils disent puissante, originale, teintée d’un voile enraillé. Elle partagera ses textes libres et engagés avec le public de Montréal le 17 juillet au cabaret Balattou. Connu du festival pour y avoir participer en 2011 et de nombreuses fois comme parrain, le grand Manu Dibango aura rendez-vous avec son public le 18 juillet au théâtre Fairmount où il rencontrera la relève artistique de Montréal. Celui-ci pourra profiter une énième fois de ses mélodies diverses et très variées. D’ailleurs pour cette édition, le festival nuits d’Afrique rends hommage au saxophoniste.

Depuis 1986, les éditions du festival nuits d’Afrique se suivent mais chacune est unique en son genre. Pour cette édition, en plus des mélodies d’outre-mer, les festivaliers pourront découvrir ou redécouvrir les mélodies particulières de notre cher et beau pays.

La révolution est en marche


ABOUT THE AUTHOR

Made in MBOA

Le Cameroun, par la promotion de la Qualité. Ô MBOA, la révolution est en marche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Douala - Yaoundé, Cameroun
Tel: (237) 666 908 319 | 695 394 538 | 675 767 895
Email: info@madeinmboa.net

Twitter

Made in MBOA

Le Cameroun, par la promotion de la Qualité. Ô MBOA, la révolution est en marche.