Magic System offre une maternité et une école en Côte d’Ivoire

Magic System offre une maternité et une école en Côte d’Ivoire

Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir, le dit-on souvent. La fondation Magic System met en pratique ce dicton afin de contribuer au bien-être de la population via l’ouverture des établissements scolaires ainsi que des hôpitaux pour l’État ivoirien.


L’établissement scolaire pour les jeunes de Séguéla

Désormais, les élèves de la localité de Séguéla ont un lieu confortable pour acquérir plus de connaissances : une école primaire publique « Magic System », ouverte par la Fondation Magic System. Ce centre scolaire comprend 6 salles de classe et un bureau pour le directeur de l’établissement ; selon le rapport fait vendredi par l’AIP (chargé de l’inspection des travaux).

Jean-Louis Boua, le chef exécutif de la Fondation Magic System a témoigné de sa joie de voir que l’établissement puisse être opérationnel dès cette année scolaire 2017-2018. Les enfants de Séguéla profiteront de cette nouvelle infrastructure, dédiée à l’éducation des tout-petits. Les autorités en charge de cet édifice devront veiller à son entretien et à son bon fonctionnement.

Un centre hospitalier à M’Bengué

La Fondation Magic System n’est pas à sa première action bénévole ; son plan d’action est assez bien défini. Dans l’extrême nord de la Côte d’Ivoire, non loin de l’État du Mali, la dernière partie du pays n’avait pas en son sein un centre hospitalier de premier soin. Tout récemment, celle-ci a remédié à cette situation en ouvrant un centre de maternité dans le département de M’Bengué.

Traoré Salif alias A’Salfo, le leader vocal du groupe Magic System (Asalfo, Manadja, Tino, et Goudé) a affirmé qu’en ce jour, ils n’œuvrent pas comme des simples musiciens ; mais qu’ils interviennent dans la société comme des collaborateurs de la fondation pour l’instruction et le bien-être des habitants de la Côte d’Ivoire.

Il a également invité les deux ex-footballeurs internationaux ivoiriens Abdoulaye Traoré alias Ben Badi et Zorro Marc conviés à l’évènement, à dire aux footballeurs internationaux qu’un petit retrait dans les rémunérations qu’ils perçoivent après avoir joué un match pourrait également servir à construire des centres de santé. Et ce, car leur rémunération mensuelle est l’équivalent de la rétribution annuelle perçue par le groupe musical.

 La révolution est en marche

ABOUT THE AUTHOR

Pauline Raissa

Rédactrice web à Exotechnologie, 75016 Paris-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Douala - Yaoundé, Cameroun
Tel: (237) 666 908 319 | 695 394 538 | 675 767 895
Email: info@madeinmboa.net

Twitter

Made in MBOA

Le Cameroun, par la promotion de la Qualité. Ô MBOA, la révolution est en marche.