« La légende de Wazal » arrive, une bande dessinée qui raconte l’Afrique autrement

"La légende de Wazal", une bande dessinée qui raconte l'Afrique autrement

La légende de Wazal, une bande dessinée par Wazal Ayissi

« La légende de Wazal » sera sûrement un chef-d’oeuvre non seulement pour la littérature négro-africaine, mais également pour toute la culture africaine dans sa globalité et son extrême diversité. L’auteur de cet ouvrage qui arrive d’ici 2019 se nomme Ayissi Nga Joseph Mari, alias Wazal Ayissi. Ce dernier fait montre d’un génie exceptionnel en associant divers aspects de la culture africaine dans un seul concept. Langage affûté, imagination remarquable et fort attachement aux coutumes et aux mœurs, tels sont les caractéristiques de cette bande dessinée.


De quoi parle La Légende de Wazal ?

L’ouvrage raconte l’histoire d’un peuple, les Wazaliens, vivant dans un village africain, situé dans la région du lac Tchad. Ce village, portant le nom de Wazalville, est riche et connu pour son abondance, la convivialité qui y règne, mais surtout, est respecté par l’autorité qu’incarne son roi le jeune Wazal. Celui-ci a hérité du trône, suite à la mort de son père, Wazalion le héros, qui a été lâchement tué par les ennemis lors d’une attaque surprise alors que celui-ci défendait son village.

Le jeune Wazal, encore adolescent, succède donc à son père ; mais, aussitôt, son village est encore sous le coup d’une menace imminent : des Mecanikators et Futurators ; des tributs voisines qui ne cessent de convoiter le parterre de fleurs aux pouvoirs magiques qui pousse sur la tombe de sa mère, la femme de Wazalion. Le jeune roi devra donc faire preuve de courage, de bravoure et suivre un entraînement poussé, stricte et rude sur la « Montagne des Dieux » (Mont Cameroun) pour daigner enfin mériter la place que lui a légué son père ; ce n’est qu’ainsi que le jeune homme pourra espérer sauver son village de la menace des Mecanikators et des Futurators et pourquoi pas, venger la mort de Wazalion.

Découvrez « La Légende de Wazal », un mélange de culture, architecture, coutumes, rituels et légendes africaines ; un savant dosage entre littérature, cultures vestimentaires et modes africaines qui vont vous amener au cœur d’un monde à la fois merveilleux et magique, mais qui connaît également ses hauts et ses bas. Amour, combat, loyauté, trahison et sublimation seront de la partie ; et l’aventure promet d’être belle.

Voici un extrait

La nouvelle de la mort du roi Wazalion se répandit très vite et les ennemis voisins s’organisèrent afin de partir de nouveau à l’assaut du village. Mais, c’était compter sans l’esprit de Wazalion ! Certes il était mort, mais son âme était toujours présente. Les meilleurs soldats furent choisis et élus par l’âme de Wazalion.  Grâce à l’âme de Wazalion, on pouvait espérer qu’ils trouvent la force pour combattre leurs ennemis.

Rapidement, les wazalciens et wazalgeois du village se réunirent en conseil pour nommer le nouveau chef du village.

Comme le prédisait la prophétie, le courageux guerrier qui porterait ce titre serait assigné à la lourde et honorable tâche de protéger la terre des ancêtres et le secret de son « trésor » LE WAZALIANE, du nom de la grand-mère de Wazal. Wazaliane était l’épouse de Wazalking, fidèle et toujours à ses côtés. C’était une femme sage, née de la tribu Margueritator, seule de cette tribu née sans marguerite sur sa tête. Après sa mort, le roi Wazalking, par respect et par amour pour son épouse, voulut lui rendre hommage. Il décida de planter une marguerite sur sa tombe. Six mois plus tard, surpris de découvrir un parterre de fleurs sublimes, il demanda aux villageois d’en faire la récolte. Les fleurs étaient mélangées avec le sang de la reine. Ils créèrent alors une fibre transformée en fil tissé, utilisée pour la fabrication du tissu que les rois et wazalciens portent aujourd’hui. En hommage à l’épouse de Wazalking réincarnée en fleur, ce tissu fut appelé WAZALIANE : tissu magique très précieux, qui signifie « plus riche », recherché et convoité par tous les villages voisins. Ce tissu procurait la sagesse et la protection à qui le revêtait. Pour le décorer, il suffisait de prononcer un mot magique « wazalkaliflagilistik » que le roi Wazal connaissait : des messages géométriques et codés de Paix, Modernité, Fécondité apparaissaient alors.

Porter le tissu Wazaliane n’était pas un acte anodin ; en effet, l’étoffe servait également à fabriquer les costumes du roi et les tuniques des Wazalciens, en revanche les Wazalgeois n’y avaient pas accès.

Les palabres et délibérations pour nommer le futur roi de Wazalville furent ardues. Ceux qui connaissaient l’existence de Wazalstyle savaient qu’il n’était pas intéressé par le trône. Mais certains villageois estimaient que Wazal était trop jeune pour assumer ce rôle. Les anciens se réunirent une dernière fois.  A l’issue du conseil des Wazalciens, ils jouèrent du balafon afin de réunir tout le village. Un ancien monta sur une estrade afin que tous le voient et l’entendent parler :

Mes sœurs et mes frères, la dernière embuscade laisse le village endeuillé par de nombreuses pertes. Notre roi Wazalion a hélas péri au cours de la bataille mais grâce à son courage et son héroïsme, il nous a sauvé la vie, à nous les rescapés de ce combat. Nous ne devrons jamais l’oublier. Notre navire est désormais sans capitaine et nous ne pouvons pas naviguer. Aussi, nous avons décidé de choisir un successeur à notre bon roi Wazalion au sein de notre village. Son fils, Wazal a retenu notre attention et nous avons choisi de le nommer Roi. Toutefois, compte-tenu de son jeune âge et de son inexpérience, nous devrons l’entourer de nos conseils et le guider dans ses fonctions.

Wazal, fils du roi Wazalion et petit fils de Wazalking, fut donc nommé Roi de Wazalville.

La révolution est en marche

ABOUT THE AUTHOR

Pauline Raissa

Rédactrice web à Exotechnologie, 75016 Paris-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Douala - Yaoundé, Cameroun
Tel: (237) 666 908 319 | 695 394 538 | 675 767 895
Email: info@madeinmboa.net

Twitter

Made in MBOA

Le Cameroun, par la promotion de la Qualité. Ô MBOA, la révolution est en marche.