Bimbia – Site historique camerounais

Bimbia - Site historique camerounais

La traite négrière a fait de nombreux ravages sur le continent. En dépit de tout ce qui se dit et continue de se dire, certains sites sont encore dans l’anonymat. Bien qu’ayant favorisé une grande partie de ce commerce, le port camerounais de Bimbia est tout de même méconnu du grand public. Il est vrai que la presse locale en parle beaucoup mais, c’est une localité encore méconnu des camerounais donc un lieu à découvrir et ce même à l’attention internationale.
Site touristique oublié de l’histoire, cette partie du Cameroun a pourtant fortement contribué à ravitailler une bonne partie des esclaves. En effet, selon des recherches, plus de 10% des esclaves proviennent de ce site. Située au bord de l’Atlantique, Bimbia appartient à la commune de Limbé, dans la région du sud-ouest. Cette position stratégique fut un avantage sérieux. Les bateaux pouvaient facilement accoster pour récupérer leurs cargaisons en échange d’objets et produits divers.

Selon les dernières révélations, ils seraient près de 8000 afro-américains à avoir été identifié comme ayant des origines camerounaises. Au nombre de ceux-ci nous pouvons citer le célèbre producteur Quincy Jones ou l’ancienne secrétaire d’Etat Condoleezza Rice. De quoi le faire renaître de ses cendres. Il a même été classé au patrimoine national camerounais, tout en attendant aussi qu’il le soit auprès de l’UNESCO au rang de patrimoine mondial.
En dépit de tout ce qui s’est dit sur l’esclavage, l’histoire n’a jamais vraiment parlé d’un pôle de commerce au Cameroun, au contraire de la Gorée au Sénégal, d’Ouidah au Bénin ou de Gold Coast, actuel Ghana. Cependant, Bimbia fut l’un des ports les plus productifs en termes d’esclaves, puisque la plus grande majorité des esclaves étaient camerounais.

Découvert en 1987, ce site sort peu à peu de l’ombre sans doute grâce à Ancestry Reconnection Program (« programme de retour aux origines »). Ce n’est que ces dernières années qu’il bénéficie du soutien financier du Bureau pour les affaires éducatives et culturelles du Département d’État américain pour sa valorisation. Malgré les affres du temps, on peut encore voir les vestiges de cette époque, notamment les restes des chaines métalliques des esclaves, leurs mangeoires ou encore leurs prisons avant embarquement. Très difficile d’accès de nos jours, on espère que des dispositions seront prises pour le rehabiliter afin qu’il occupe la place qui lui revient dans l’histoire de ce commerce tristement célèbre.

Quelques images de Bimbia:

Bimbia - Site historique camerounais

Bimbia - Site historique camerounais

Bimbia - Site historique camerounais

Bimbia - Site historique camerounais Bimbia - Site historique camerounais

Bimbia - Site historique camerounais

La révolution est en marche


ABOUT THE AUTHOR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Douala - Yaoundé, Cameroun
Tel: (237) 666 908 319 | 695 394 538 | 675 767 895
Email: info@madeinmboa.net

Twitter

Made in MBOA

Le Cameroun, par la promotion de la Qualité. Ô MBOA, la révolution est en marche.